Aux Armes et caetera (Création prévue au premier semestre 2021)

Nous avons choisi d’enquêter sur les rapports complexes entre la Révolution française et ses colonies, à l’aide d’archives et de documents, et de revenir sur une page manquante de l’Histoire : la Révolution d’Haïti. Alors que les députés en 1789 viennent de signer la Déclaration des droits de l’Homme, ils se refusent à aborder le sujet brûlant de l’esclavage à l’Assemblée. Mais les idées révolutionnaires se répandent jusqu’aux colonies comme une traînée de poudre, et la révolte des esclaves noirs, sous le commandement de Toussaint Louverture, conduit la France en 1793 à proclamer l’abolition de l’esclavage sur Haïti. Celui-ci sera rétablit dans l’île quelques années plus tard – en 1802 – par Napoléon

En ouvrant ce dialogue brûlant entre la Révolution Française et la Révolution Haïtienne qui lui est conjointe, à travers les voix de Toussaint Louverture et de Robespierre, c’est une histoire méconnue et oubliée que nous voulons faire entendre. Nous voulons questionner l’héritage universaliste que nous recevons de la Révolution française au regard de notre présent post-colonial. L’histoire passée continue de hanter notre imaginaire présent.